Démonstration de résistance au feu dans le cadre de la semaine de la construction saine :

La semaine de la construction saine a eu lieu du 7 au 12 octobre 2019. Cet évènement organisé en partenariat avec la CAPEB Lozère permet de promouvoir chaque année l’utilisation de matériaux bio-sourcés dans la construction. Pour cette 7eme édition, nous avons organisé une journée en partenariat avec la DREAL et ENVIROBAT. Lors de cette journée qui a accueilli plus de 50 personnes, nous avons démontré la résistance au feu du béton de chanvre. Nous avons placé un mur en béton de chanvre (composé de 30 cm d’isolation Chaux Chanvre) entre un brûleur de chaudière et une caméra thermique. La température en surface côté brûleur a été relevée et on note qu’elle est à 800°C. De l’autre côté du mur, la caméra thermique a noté en début de test une température en surface de 18°C et nous constatons qu’après 2h00 de chauffe côté face, la température relevé côté caméra thermique est de 30°C soit une augmentation de 12°C par rapport au départ. Suite à ce test grandeur nature, nous pouvons donc affirmer que le Béton de chanvre a un comportement au feu remarquable. C’est un produit très peu combustible qui a une production de fumée très limitée et qui ne produit pas de goutte ou de débris enflammés. Ces observations ont été également constatées par le CERIB qui est en train de réaliser pour le compte de construire en chanvre les essais aux feux validés en laboratoire.

Outre cette animation à l’attention des professionnels du secteur du bâtiment, nous avons également organisé des visites de chantier sur le département de la Lozère afin de faire découvrir aux particuliers l’intérêt de la construction en matériaux bio-sourcés.

L’école Nationale du Chanvre au-delà des frontières.

C’est avec enthousiasme que l’Ecole nationale du chanvre a reçu pendant 1 semaine deux stagiaires qui ont fait un long trajet pour se perfectionner à nos méthodes. En effet, Max qui vient des Pays Bas, a d’abord suivi le MOOC en début d’année 2019 et a souhaité mettre en pratique tous ce qu’il avait appris en ligne. Il souhaite à terme développer un cursus pédagogique et toute une filière autour de ce matériau. Son point fort, sa mise en réseau dans son pays. Il sait se faire entourer pour mener à bien son projet, et il pourra compter sur l’Ecole Nationale du Chanvre pour l’épauler dans son aventure !

Kiko, quant à lui est un architecte urbaniste venu de Boston. Il a bien conscience qu’aux Etats Unis, il faut faire changer les mentalités. On part de très loin et il y a beaucoup à faire. Ce professionnel convaincu a donc beaucoup de travail pour prêcher la bonne parole outre atlantique ! Sa démarche pour venir jusqu’à nous en Lozère prouve de son engagement et de sa persévérance ! 

Ravis de ce qu’ils ont appris aux côtés de nos formateurs, ils ont reprogrammé un voyage jusqu’à nous les 11 et 12 décembre. C’est donc avec le plus grand plaisir que nous recevrons à nouveau ces deux stagiaires, convaincus et passionnés lors du « module 3 finitions » !

Titre à finalité opérateur Pro-chanvre : 6 demandeurs d’emploi engagés

L’Ecole Nationale du Chanvre forme depuis le 23 septembre ; 6 demandeurs d’emploi sur 13 semaines afin qu’ils deviennent « opérateur professionnel en construction chanvre ». Nous sommes convaincus qu’il se dessine un métier à part entière.

Les professionnels du secteur ont exprimé leur souhait que soit mis en place un parcours de développement des compétences adapté, qui mène à une certification professionnelle.

Cette certification doit :

  • Etre conçue à partir des règles professionnelles, des pratiques de la profession, de la transmission de savoir-faire et des besoins en compétences des entreprises artisanales,
  • Permettre une articulation avec les diplômes existants (CAP, BP, …), qui restent une priorité dans le cadre de l’accès des jeunes aux métiers,
  • Valider une maîtrise des fondamentaux du métier tel qu’il est exercé dans l’entreprise artisanale, en prenant en compte les différents modes d’utilisation du chanvre (en isolation par l’intérieur, par l’extérieur, en isolation de toiture, de plancher bas, en finition)

La durée de cette formation est de 455 heures. 5 modules de compétence ont été créés :

Nous félicitons l’engagement et la motivation des 6 stagiaires de cette première promotion et souhaitons longue vie à cette nouvelle formation ! 

OUVERTURE DE LA FORMATION OPERATEUR PRO- CHANVRE : 13 semaines de formation à MENDE sur notre plateau pédagogique

En mai 2019, nous lançons une première promotion du titre à finalité professionnelle : « Opérateur Pro Chanvre ». Cette formation de 3 mois comprendra des modules portant sur les savoir-faire techniques nécessaires à l’exercice du métier (réalisation de murs banchés, application chaux-chanvre en finition, …) ainsi que des modules portant sur des compétences communes à différents métiers du bâtiment (travail en sécurité, organisation et préparation de chantier, …) et des modules favorisant l’employabilité des candidats (habilitation électrique, CACES, travail en hauteur, …).

 

La mise de cette formation « Opérateur Pro-Chanvre » répond à plusieurs constats réalisés par les artisans du secteur :

– Les jeunes sortant de CAP ne sont, pour beaucoup, pas encore prêts pour être directement opérationnels en entreprise avec les matériaux biosourcés et notamment sur la construction chanvre et respecter le niveau de qualité attendu par les clients en application des règles professionnelles en vigueur,

– Les entreprises peinent à s’ouvrir le marché de la construction chanvre car elles n’ont pas en interne les compétences et les effectifs formés à ces procédés constructifs

– Les parcours de formation et de certifications, ne répondent pas exactement aux besoins émergeants des entreprises artisanales face aux enjeux climatiques et environnementaux,

 

Ce titre professionnel pourra s’adresser indifféremment :

– à des jeunes, par exemple en complément d’un parcours de formation initiale (post CAP ou BP)

– à des salariés en poste et qui présentent des besoins en matière de développement des compétences autour de la construction chanvre

– à des adultes en recherche d’insertion ou de reconversion professionnelle dans le domaine de la construction durable,

– A des chefs d’entreprise souhaitant s’ouvrir au marché de la construction durable

 

La formation se déroulera sur 13 semaines et comprendra 3 semaines de stages en entreprise.

 

Renseignements et inscriptions auprès de l’Ecole Nationale du Chanvre : 04 66 49 00 03 ou contact@ecolenationaleduchanvre.com

L’ECOLE NATIONALE DU CHANVRE A L’INTERNATIONAL

Du 5 au 8 septembre 2018 ; l’ecole Nationale du chanvre a reçu 4 suédois qui souhaitaient apprendre nos techniques de construction en chanvre. Le début du développement de nos formations à l’échelle Européen.

« Nous sommes venus ici car le meilleur enseignement y est dispensé » estime Katie. Elle travaille avec Peter son frère, dans l’entreprise qu’ils ont créée, House of Hemp.

Durant les trois jours de formation auprès de Rémy Chorda et assisté d’une traductrice, les stagiaires apprennent les bases de la construction chanvre avec théorie, pratique, visite de chantier et test au feu. Pour ces stagiaires venus de loin, la construction en chanvre représente l’avenir. « Les maisons actuelles en suède, sont sujettes à de la moisissure à cause de plusieurs facteurs combinés : manque d’ensoleillement, froid et bâtiments trop hermétiques. Le Chanvre résout ce problème. En suède le chanvre était utilisé avant 1930 puis a disparu. Il commence à faire sa réapparition depuis 2003.

Pour Peter, un des stagiaires, il a choisi la formation en France au sein de l’ENC car : « on bénéficie de cours de très bon niveau et d’une chaux d’excellente qualité ».

Pour Katie, cette formation n’est qu’une première étape d’une grande collaboration. « Nous devons absolument créer un programme de formation similaire en Suède ». La Norvège, le Danemark, la Finlande, l’Estonie… s’intéressent au chanvre. La Suède est au centre de ces pays et donc bien placée pour les accueillir ».

Peter et Katie vont bientôt passer à la vitesse supérieure avec la construction d’une maison témoin à Goteborg, et l’Ecole Nationale du chanvre pourra épauler ses stagiaires dans ce projet.

 

Monsieur Rémy CHORDA est également intervenu en Espagne à VITORIA pour apporter son expertise sur des tests de comportement thermique d’un mur en béton de chanvre.

La prochaine étape de notre déploiement à l’international : Une formation pour des entrepreneurs Slovènes.

Une preuve supplémentaire que le chanvre est un formidable matériau reconnu à l’échelle internationale et que notre savoir-faire français doit rayonner au-delà de nos frontières.

L’ENC lance une nouvelle promotion de son MOOC construction Chanvre

Semaine de la Construction Saine

Image1La semaine de la construction saine en partenariat avec la CAPEB 48

A l’occasion de la 5eme édition de la semaine de la construction saine, l’école nationale du chanvre donne rendez-vous aux artisans et aux particuliers les 14 15 et 16 septembre à la maison des artisans au causse d’auge à Mende.  Tout au long de la semaine, nous ferons la promotion de matériaux naturels et locaux.

Cette année l’événement sera accès autour des nouvelles technologies dans la construction saine et la journée du samedi sera consacrée à des ateliers grandeur nature pour les particuliers. Renseignements et inscription au 04 66 49 00 03.

Ouverture prochaine du MOOC ! Inscriptions

L’acronyme MOOC signifie « Massive Open Online Course » que l’on peut traduire par « cours en ligne ouvert et massif ». Il s’agit de cours et non pas de conférences ou de reportages diffusés sur internet. Ces cours sont gratuits et libre d’accès. Aucun prérequis n’est exigé de la part des participants.

L’ouverture MOOC de l’École Nationale du Chanvre se fera le 20 novembre 2017.

Les inscriptions, quant à elles, seront ouvertes le 11 septembre.

En partenariat avec l’ADEME et la plate-forme MOOC Bâtiment Durable, ces cours en ligne ont pour but de démocratiser l’utilisation du Chanvre dans la construction.

Nouvelle réglementation thermique des bâtiments existants.

L’arrêté du 22 mars 2017 modifie l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments. Ce texte, également appelé « RT élément par élément », actualise les niveaux de performance thermique et énergétique applicables aux éléments installés ou remplacés lors d’une rénovation.

Ces nouvelles dispositions entreront en vigueur à compter du 1 er janvier 2018. Par ailleurs, il est important de souligner le travail déterminant de la CAPEB dans l’élaboration de ce texte pour aboutir à des exigences soutenables par les ménages d’un point de vue économique.

Cela s’est traduit d’une part, par un lissage de l’ambition pour les éléments de l’enveloppe du bâtiment et d’autre part, par l’abandon de l’anticipation du règlement européen dit « écoconception » pour les équipements utilisant le bois comme combustible.

Les principales évolutions introduites par l’arrêté du 22 mars 2017 sont présentées ci-dessous (non exhaustif) :

tableau thermique
carte