L’ECOLE NATIONALE DU CHANVRE A L’INTERNATIONAL

Du 5 au 8 septembre 2018 ; l’ecole Nationale du chanvre a reçu 4 suédois qui souhaitaient apprendre nos techniques de construction en chanvre. Le début du développement de nos formations à l’échelle Européen.

« Nous sommes venus ici car le meilleur enseignement y est dispensé » estime Katie. Elle travaille avec Peter son frère, dans l’entreprise qu’ils ont créée, House of Hemp.

Durant les trois jours de formation auprès de Rémy Chorda et assisté d’une traductrice, les stagiaires apprennent les bases de la construction chanvre avec théorie, pratique, visite de chantier et test au feu. Pour ces stagiaires venus de loin, la construction en chanvre représente l’avenir. « Les maisons actuelles en suède, sont sujettes à de la moisissure à cause de plusieurs facteurs combinés : manque d’ensoleillement, froid et bâtiments trop hermétiques. Le Chanvre résout ce problème. En suède le chanvre était utilisé avant 1930 puis a disparu. Il commence à faire sa réapparition depuis 2003.

Pour Peter, un des stagiaires, il a choisi la formation en France au sein de l’ENC car : « on bénéficie de cours de très bon niveau et d’une chaux d’excellente qualité ».

Pour Katie, cette formation n’est qu’une première étape d’une grande collaboration. « Nous devons absolument créer un programme de formation similaire en Suède ». La Norvège, le Danemark, la Finlande, l’Estonie… s’intéressent au chanvre. La Suède est au centre de ces pays et donc bien placée pour les accueillir ».

Peter et Katie vont bientôt passer à la vitesse supérieure avec la construction d’une maison témoin à Goteborg, et l’Ecole Nationale du chanvre pourra épauler ses stagiaires dans ce projet.

 

Monsieur Rémy CHORDA est également intervenu en Espagne à VITORIA pour apporter son expertise sur des tests de comportement thermique d’un mur en béton de chanvre.

La prochaine étape de notre déploiement à l’international : Une formation pour des entrepreneurs Slovènes.

Une preuve supplémentaire que le chanvre est un formidable matériau reconnu à l’échelle internationale et que notre savoir-faire français doit rayonner au-delà de nos frontières.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *